La Cité silencieuse

20,00 

Strasbourg-Clairvivre (1939-1945)

Strasbourg, The silent city (la cité silencieuse), ainsi nommée par la BBC en raison de l’évacuation quasi totale de ses habitants en septembre 1939, est le pendant de Clairvivre, sanatorium, lieu de repli, de silence et de soins pour tuberculeux.

Christophe Woehrle

Disponibilité : 5 en stock

Strasbourg, The silent city (la cité silencieuse), ainsi nommée par la BBC en raison de l’évacuation quasi totale de ses habitants en septembre 1939, est le pendant de Clairvivre, sanatorium, lieu de repli, de silence et de soins pour tuberculeux.

L’histoire de Clairvivre pendant la guerre est exceptionnelle. Elle permet de porter un regard nouveau sur l’évacuation des Alsaciens en Périgord et aide à comprendre comment se sont organisées au niveau local la Résistance ainsi que la cache des Juifs et des réfractaires au Service du travail obligatoire. Elle est un hommage à des gens ordinaires, pris dans le tourment de la guerre, petites gens et médecins… C’est aussi l’histoire d’un homme, Marc Lucius, oublié de l’histoire, fonctionnaire dévoué à la cause des siens, de son institution et de sa patrie.

Clairvivre — lieu de repli de l’hôpital et des Hospices civils de Strasbourg — et son « cimetière des Alsaciens » constituent le point de départ d’une étude née de la rencontre entre l’auteur et Serge Barcellini, président général du Souvenir Français, ancien directeur du service de la Mémoire au ministère des Anciens Combattants. La recherche s’appuie sur la consultation de fonds d’archives privés et publics ainsi que de témoignages recueillis tant en France qu’à l’étranger (Suisse, Allemagne, Autriche, Pologne et Israël).

Édité et diffusé par Les Éditions Secrets de Pays, Beaumontois en Périgord

Retrait gratuit en magasin à Bergerac
Expédition France métropolitaine : 8,00 € lettre suivie sans signature
Expédition Outre-mer et étranger : prix indiqué dans le panier selon destination

Poids 0,6 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Cité silencieuse”